Chez la femme comme chez l’homme

Comment l’obésité diminue la fertilité  Abonné

Publié le 12/03/2009
Des anomalies du liquide folliculaire

Des anomalies du liquide folliculaire
Crédit photo : S Toubon

Deux études récentes viennent éclairer les mécanismes expliquant la baisse de fertilité observée chez les sujets obèses des deux sexes. Une équipe de l’université d’Utah (Ahmad Hammoud et coll.) vient de montrer chez les hommes en surcharge pondérale que la baisse de la testostéronémie et de la libido était corrélée au niveau d’obésité. Plus intéressant encore : la chirurgie bariatrique semble améliorer les deux paramètres. Si des études antérieures avaient montré une oligospermie, rien (ou peu) n’était connu sur les modifications hormonales jusqu’alors.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte