UN CONSEIL ARGOS CONSULTING*

Comment gérer les nouveautés  Abonné

Publié le 16/09/2010
Aujourd’hui, avec une surface réduite (inférieure à 50 m² pour près de 70 % des officines (1)) et un assortiment potentiel de plus de 7 000 produits, l’espace officinal risque l’encombrement, avec tout ce que cela implique : une offre qui manque de visibilité et de clarté, un patient consommateur perdu qui ne trouve pas ses produits… Dans ce contexte, gérer l’assortiment devient primordial (cf. notre édition du 18/02/2010). Tout ne peut pas être présenté, il faut choisir, et « Choisir, c’est renoncer » !
Un nouveau produit doit " payer sa place » en linéaire

Un nouveau produit doit " payer sa place » en linéaire
Crédit photo : S. toubon

PRENONS l’exemple de la médication officinale : si l’on considère qu’un assortiment peut comporter plusieurs centaines de produits derrière le comptoir, selon la taille de l’officine, comment faire alors pour gérer les quelque 75 nouveautés (2) qui viennent chaque année enrichir les linéaires ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte