Exercice illégal de la pharmacie

Combat pour une herboristerie officinale  Abonné

Par
Publié le 01/02/2018
Condamné en première instance pour exercice illégal de la pharmacie, un pharmacien herboriste de Châtellerault s’est vu confirmer le jugement en appel. Il se déclare prêt aujourd'hui à livrer un combat pour la reconnaissance d’une herboristerie traditionnelle réservée à la pharmacie d’officine.

L’arrêt de la cour d’appel de Poitiers du 24 janvier confirme le jugement de première instance : Jean-François Cavallier, gérant de l’herboristerie Larmignat de Châtellerault, est condamné à 3 000 € d'amende avec sursis ainsi qu'au versement de 1 600 d’euros au titre des frais de procédure à l’Ordre des pharmaciens pour exercice illégal de la pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte