L’affrontement droite-gauche

Climat politique exécrable  Abonné

Publié le 23/07/2010
Contre la réforme des retraites, la levée de boucliers est impressionnante. Le langage de la gauche, même modérée, et des syndicats devient violent. Les sondages indiquent qu’une forte majorité de Français est totalement hostile à la réforme. Le pouvoir se déclare serein. Il ne sait pas cependant si, à la rentrée, il ne sera pas confronté à une révolte sociale du type de celle de 1995.

COMME POUR toutes les réformes, nous dit la gauche, celle des régimes de retraite est indispensable, mais la réforme du gouvernement n’est pas la bonne. Ce qui n’empêche pas deux observations : quand elle était au pouvoir, la gauche n’a absolument rien fait pour rééquilibrer les régimes, en dépit de plusieurs signaux d’alerte. Qu’elle ne s’étonne pas aujourd’hui d’avoir une réforme de la droite. En outre, une réforme susceptible d’éponger les déficits d’ici à 2018 vaut mieux que pas de réforme du tout.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte