Claude Windstein : « ne pas hésiter à aider les patients face à des conditionnements trop complexes »  Abonné

Par
Publié le 21/02/2019

Peu ou pas formés à la problématique des emballages pharmaceutiques, les officinaux sont toutefois en première ligne face aux difficultés rencontrées par certains patients pour bien utiliser par exemple des collyres en unidose, des inhalateurs ou des diffuseurs de Ventoline.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte