TOURISME - Entre montagnes et Méditerranée

Cinq raisons de (re)découvrir la Slovénie  Abonné

Publié le 28/04/2011
Des villes baroques, un port vénitien et des forêts bavaroises. Le décor tranquille d’un pays oublié entre montagnes et Méditerranée.
Chevaux lippizans

Chevaux lippizans
Crédit photo : B. BARBIER

La vallée de Kobarid, dans les Alpes juliennes

La vallée de Kobarid, dans les Alpes juliennes
Crédit photo : B. BARBIER

Piran,, ancienne cité de corsaires

Piran,, ancienne cité de corsaires
Crédit photo : B. BARBIER

À Ljubljana, le monastère franciscain et l'église de l'Annonciation

À Ljubljana, le monastère franciscain et l'église de l'Annonciation
Crédit photo : B. BARBIER

Le vin des Cotar, pionniers de la viticulture écologique

Le vin des Cotar, pionniers de la viticulture écologique
Crédit photo : B. BARBIER

- Ljubljana, rêve des Habsbourg

Les fortifications du château médiéval enveloppent la colline de Ljubljana. Au pied des murailles, la capitale de la Slovénie s’étire de part et d’autre de la rivière. Quelques églises colorées émergent d’un labyrinthe de toits ocre ; en fond de scène, les crêtes dentelées des Alpes juliennes. Le spectacle est immense. Une ville embrassée d’un coup d’œil devient plus familière. On y voit les styles et l’accumulation des époques. À deux reprises, la ville a été ravagée par des tremblements de terre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte