Face aux menaces de fermetures

Chronique d’un regroupement réussi dans le Lot-et-Garonne  Abonné

Publié le 06/10/2011
Dans un département où le phénomène de disparition des officines s’accélère, on préconise le regroupement pour sauver les plus petites d’entre elles. Démonstration avec la Pharmacie du Centre à Marmande.
La nouvelle Pharmacie du Centre, à Marmande, regroupe trois officines

La nouvelle Pharmacie du Centre, à Marmande, regroupe trois officines
Crédit photo : dr

« DEPUIS L’ANNÉE 2000, treize pharmacies ont disparu, dont cinq pour la seule année 2011. » Pour Corinne Trémons, présidente de la chambre syndicale des pharmaciens du Lot-et-Garonne, il y a une évidente accélération de la fermeture d’officines dans le département. « Certes, il y a des regroupements, mais aussi des fermetures pures et simples, parce que le titulaire est décédé et qu’il n’y a pas eu de repreneur, ou par faillite. » Les raisons, on les connaît, ce sont les mêmes qu’au niveau national.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte