HUMEUR

Chef et chef  Abonné

Publié le 06/03/2014

Peut-être s’agit-il d’une exagération sud-américaine, peut-être y trouverez-vous un chemin vers la sagesse. En tout cas, les Péruviens, que l’on n’imagine pas plus satisfaits que nous de leurs dirigeants politiques, souhaiteraient (minoritairement, à 26 %) que le chef Gaston Acurio, connu dans le monde entier, devienne leur président. Gaston, 46 ans, n’est pas enthousiasmé par la proposition. Quand il va en ville et qu’on l’acclame par des « Gaston, président ! », il répond d’un « non » sonore.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte