Humeur

Château lapin  Abonné

Par
Publié le 21/02/2019

L'écrivain Philippe Sollers a reproché à Alain Juppé, maire de Bordeaux, bientôt membre du Conseil constitutionnel, d'avoir laissé de riches Chinois s'emparer de vignobles auxquels ils ont donné des noms chinois. M. Juppé lui a répondu qu'il n'avait le pouvoir ni d'empêcher la vente ni de contrôler l'appellation des crus. Renseignements pris, 140 vignobles de la région bordelaise sont passés aux mains de propriétaires chinois et (seulement) cinq ou six ont adopté des noms comme Antilope tibétaine ou Lapin impérial.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte