Les suites de la tempête Xynthia

À Charron, une officine en « zone noire »  Abonné

Publié le 15/04/2010
Malgré sa pharmacie sous les eaux, Alain Fillonneau, a assuré l’accueil médical d’urgence des habitants de son village de Charron (Charente-Maritime) ravagé par la tempête Xynthia et l’inondation. Premier maillon d’une chaîne de solidarité sans précédent, ce courageux confrère risque de voir disparaître son officine chèrement acquise.
Alain Fillonneau : " Il faut modifier les tracés »

Alain Fillonneau : " Il faut modifier les tracés »
Crédit photo : P. Jayat

L'intérieur de l'officine nettoyée grâce à l'entraide des habitants et des confrères

L'intérieur de l'officine nettoyée grâce à l'entraide des habitants et des confrères
Crédit photo : P. Jayat

« MON OFFICINE est classée en zone noire. Autant dire que son avenir… » annonce Alain Fillonneau, pharmacien de Charron, en Charente-Maritime. Cent cinquante autres maisons du village sont condamnées à l’expropriation et à la destruction. Parmi elles, l’école, les commerces, les habitations des rues qui relient les deux bourgs de la commune. Ce qui signifie, à terme, la mort de ce village de 2 200 âmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte