« Catherine de Médicis », de Madeleine Kahn  Abonné

Publié le 08/07/2013

Médecin pendant près de 30 ans, écrivain (vice-présidente du Groupement des écrivains-médecins), Madeleine Kahn, déportée pendant la guerre, comme elle le raconte dans « Basilic », s’est tournée vers l’histoire. Titulaire d’un DEA dans cette matière, elle s’est notamment intéressée à Alexandre II de Russie. Cette fois, elle remonte le temps jusqu’à la Renaissance pour évoquer Catherine de Médicis, dans un livre sous-titré « Une reine, trois régences ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte