Carnets de guerre de pharmaciens  Abonné

Par
Publié le 30/10/2014

Né en 1885 dans le Cantal, Albert Couderc était pharmacien à Lyon lorsqu’il fut mobilisé en août 1914. Il fit toute la guerre en tant qu’infirmier puis pharmacien dans plusieurs régiments et rédigea au jour le jour des carnets retraçant son épopée. Ses descendants, qui les retrouvèrent en classant des papiers de famille, décidèrent de publier ces témoignages dans un album de souvenirs.

Alain Couderc vers la fin de la guerre

Alain Couderc vers la fin de la guerre
Crédit photo : dr

Albert Couderc et ses camarades

Albert Couderc et ses camarades
Crédit photo : dr

Livre Jean Prévôt

Livre Jean Prévôt
Crédit photo : dr

René Brouant

René Brouant
Crédit photo : dr

La pharmacie de René Brouant

La pharmacie de René Brouant
Crédit photo : dr

Après avoir participé aux campagnes de Lorraine, puis servi dans l’Aisne et dans la Somme, Albert Couderc fut capturé en juin 1918 près de Compiègne, lors de la dernière grande offensive allemande. Au lendemain de la guerre, il ouvrit une pharmacie à Aurillac, et la tint jusqu’en 1967, avant de la céder à son fils. L’officine fut ensuite reprise par sa petite fille, laquelle la transféra en 2003 dans un autre quartier de la ville.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte