Carine Wolf-Thal : « Si on n'est pas capable de respecter un retrait de lot, il faut changer de métier ! »  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 15/01/2018
Depuis l'annonce de la mise en cause de 44 officines dans l'affaire Lactalis, Carine Wolf-Thal ne décolère pas. La présidente de l'Ordre ne trouve aucune circonstance atténuante à ces défaillances qui nuisent, selon elle, à l'image de la profession.

Crédit photo : dr

Le Quotidien du pharmacien.- Que sait-on aujourd'hui des 44 officines épinglées par la DGCCRF ? Combien de pharmacies avaient été au total contrôlées ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte