Canicule : le sang-froid des professionnels limite les décès

Par
Marie Bonte -
Publié le 17/07/2015

La mobilisation des professionnels de santé est parvenue à contrôler les conséquences de la canicule qui a sévi entre le 29 juin et le 5 juillet. Comme le signale le premier décompte publié par l’Institut de veille sanitaire (InVS), le nombre de décès n’a augmenté que de 7 % par rapport à la normale, contre 55 % en août 2003 lors d’un épisode de chaleur comparable. La surmortalité recensée cette année se limite donc à 700 décès contre 15 000 il y a douze ans.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)