Canada : explosion de l’usage détourné du Fentanyl

Par
Didier Doukhan -
Publié le 13/05/2015

Depuis quelques mois, la police de Chatham-Kent (Ontario, Canada) observe une explosion de l’utilisation illégale de Fentanyl dans la commune. L’analgésique, habituellement prescrit sous forme de timbre dermique, peut se vendre entre 400 et 500 dollars sur le marché noir. Cette nouvelle pratique coïncide avec le retrait de l’OxyContin, l’ancien médicament opioïde de choix, qui a été remplacé il y a deux ans par l’OxyNeo, plus difficile à écraser et à transformer en drogue illicite.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)