Le corps comme terrain d’exploration

Caméra en tête, hi-fi au ventre  Abonné

Publié le 02/12/2010
Victoria Abril dans le rôle de Kika

Victoria Abril dans le rôle de Kika
Crédit photo : dr

SOUVENEZ-vous de Kika, héroïne du film éponyme du cinéaste espagnol Pedro Almodovar. Portant sur la tête un casque équipé d’une caméra, la journaliste courait les rues en quête de scoop. Cette fiction fantasque est aujourd’hui dépassée par la réalité. Un américain s’est ainsi fait greffer une petite caméra à l’arrière du crâne en vue de participer à une manifestation artistique. Cette création originale, « The 3rd I », - « troisième moi » ou « troisième œil » -, sera l’une des 23 installations du Mathaf, musée d’art contemporain qui ouvre ses portes ce mois-ci à Doha au Qatar.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte