Le monde aujourd'hui

Brexit : la nostalgie d'un monde meilleur  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 03/02/2020
L'Union européenne est la réponse triomphale à tous les barbarismes. Elle représente la victoire de la raison sur la guerre et la violence. Elle incarne un rêve, celui de la paix entre les hommes. Le Brexit a fracassé ce projet, comme si la solitude remédiait à tous les risques historiques, comme si le nationalisme pouvait remplacer l'espoir d'égalité, comme si les bons vieux instruments de la haine, armes, frontières, surveillance, répression étaient plus adaptés à la politique que doit entreprendre une nation.

Il y a malheureusement d'excellentes raisons au choix britannique. Ils ont d'abord vu la pompe monarchique comme inégalable et incompatible avec les traités internationaux. Ils ont ensuite cru que leur pays insulaire, hasard géographique, avait concouru à un destin signifié par Dieu et la Reine. Ils ont voulu voir dans l'enthousiasme unioniste la victoire du métissage et de la vulgarité populaire sur la noblesse de leur système unique, ancien, solide.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte