Boissons énergisantes : le risque cardiaque confirmé

Par
Publié le 03/09/2014

Plus de 50 millions de litres de boissons énergisantes ont été consommées en 2011 en France. Une consommation qui n’est pas sans risque pour le cœur, étant donné les forts taux de caféine contenus dans ces boissons, comme le montre une étude présentée au congrès de l’European Society of Cardiology, par le Pr Milou-Daniel Dicri (cardiologue au CHU de Nice). Ce travail a analysé les effets indésirables déclarés à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) concernant les boissons énergisantes, du 1er janvier 2009 au 30 novembre 2012. Sur cette période, 252 cas ont été notifiés, dont 212 qui ont pu être analysés. La plupart des effets secondaires rapportés étaient de nature cardio-vasculaire (95 notifications), psychiatrique (74), et neurologique (57). Sur les 95 notifications d’effets secondaires de type cardiaque, on recense 9 décès (arrêt cardiaque, mort subite ou inexpliquée), des troubles du rythme (43), de l’angine de poitrine (13) et de l’hypertension (5). Par ailleurs, 60 cas présentaient un syndrome caféine, associant tachycardie, anxiété et maux de tête.

Pour les auteurs de l’étude, la consommation de boissons énergisantes peut effectivement conduire à certaines pathologies cardiaques, dont l’angine de poitrine, l’arythmie cardiaque, voire le décès. « Il est indispensable d’informer les sujets à risque cardiaque des dangers possibles des boissons énergisantes, et surtout dans deux principales situations à risque, à savoir : la consommation « en série » de boissons énergisantes lors de soirées (ce qui augmente les taux de caféine dans le sang), ou lors d’exercice physique intense, qui peuvent faciliter l’apparition d’arythmies cardiaques complexes », concluent les auteurs.


Source : lequotidiendupharmacien.fr