Cinéma

« Blue Jasmine », de Woody Allen : la grande Cate Blanchett  Abonné

Publié le 30/09/2013
Woody Allen est comme un vieil ami dont on attend chaque année l’invitation avec impatience. Et tant pis si la fête n’est pas toujours tout à fait à la hauteur de l’attente.
Woody Allen, Cate Blanchett et Alden Ehrenreich

Woody Allen, Cate Blanchett et Alden Ehrenreich
Crédit photo : DR

C’EST Cate Blanchett, son interprète principale, qui résume le mieux le ressort du cinéma de Woody Allen : « Il brosse le portrait de gens exclusivement centrés sur leur petite existence qu’ils prennent très au sérieux, alors que celle-ci est totalement absurde. » Alors, quand il s’attache, comme ici, en jouant de la large palette de la comédienne australienne, à la représentation d’une femme qui sombre dans la folie, on ne peut s’empêcher de rire, souvent, mais l’empathie est limitée par l’égocentrisme du personnage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte