Biogaran : accompagnement renforcé pour substitution difficile

Publié le 04/11/2010

À l’occasion du lancement aujourd’hui du générique de Cellcept (Roche), mycophénolate mofétil, Biogaran met en place un programme d’accompagnement pour les pharmaciens dans le cadre de la substitution de ce traitement. En effet, le génériqueur constate que certaines molécules affichent un taux de pénétration relativement faible, parce que la pathologie est difficile et le patient sensible, et qu’il s’agit d’un produit à faible rotation, présent chez peu d’acteurs du générique, ayant une marge thérapeutique étroite. « Cellcept est un immunosuppresseur prescrit en association avec la ciclosporine ou des corticoïdes à des patients ayant reçu une allogreffe hépatique, rénale ou cardiaque, pour la prévention du rejet aigu d’organes. Tous les éléments sont réunis pour qu’il soit difficile à substituer », note Magali Frantz, directrice marketing Biogaran. Un programme complet est donc proposé au pharmacien dès aujourd’hui : formation e-learning, guide préparatoire, brochure patient, site Internet dédié (www.biogaranetmoi.fr) et un numéro vert (0 800 00 28 36). « Nous allons toucher un millier de pharmacies sous huit jours, avec un objectif de 5 000 officines dans les six mois. »

Quotipharm.com, le 04/11/2010

Source : lequotidiendupharmacien.fr