Substitution difficile

Biogaran accompagne le pharmacien  Abonné

Publié le 08/11/2010

FIN PRÊT à lancer le générique de CellCept (Roche), mycophénolate mofétil, à l’échéance brevetaire, Biogaran a présenté, jeudi dernier, à la fois la nouvelle molécule générique et un programme d’accompagnement spécifique. En effet, ce traitement est typiquement difficile à substituer. Sorti de réserve hospitalière il y a quatre ans, CellCept est, jusqu’alors, renouvelé seulement à 20 % par un médecin de ville.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte