Bilharziose : risque de pénurie de Biltricide

Publié le 25/06/2014

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte sur un risque de pénurie de Biltricide (praziquantel). L’antiparasitaire fait effectivement l’objet de tensions d’approvisionnement. Or il s’agit du médicament indiqué dans la bilharziose urogénitale, dont plusieurs cas groupés ont récemment été signalés en Corse du Sud. Dans ce cadre, l’Agence rappelle aux médecins de réserver leur prescription aux strictes indications figurant dans l’autorisation de mise sur le marché (AMM), à savoir dans les bilharzioses et les distomatoses confirmées par analyses biologiques. L’ANSM rappelle également que ce traitement n’est pas efficace en prévention. En revanche, l’AMM va prochainement être modifiée pour lever la contre-indication du Biltricide au cours du 1er trimestre de grossesse.


Source : lequotidiendupharmacien.fr