Bébés de Chambéry : la production suspendue pour six mois supplémentaires à la Pharmacie Marette

Par
Didier Doukhan -
Publié le 09/04/2014

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a décidé de prolonger de six mois la suspension de production du laboratoire Marette, intervenue en janvier dernier après des décès de bébés à l’hôpital de Chambéry. « La fabrication, la distribution, la délivrance et l’administration de préparations (...) réalisées par la société Pharmacie Marette sont suspendues à titre conservatoire et par précaution à compter de la date de notification de la présente décision pendant un délai de six mois », indique la décision de l’ANSM en date du 8 avril, publiée sur son site internet. Les autorités sanitaires avaient retenu en janvier dernier l’hypothèse d’un « accident de production isolé » au laboratoire Marette pour expliquer les décès de plusieurs bébés à l’hôpital de Chambéry, en novembre et décembre dernier.

Par la voix de son avocat, Me Matthieu Lemaire, le fabricant des poches alimentaires soupçonnées d’avoir causé la mort des nourrissons fin 2013 s’est dit « consterné » par cette nouvelle décision et a rappelé « qu’aucune preuve n’a permis d’établir la responsabilité du laboratoire dans l’apparition des germes ».

Me Lemaire a par ailleurs accusé la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine de n’avoir pas tenu son engagement de rendre publics courants février d’éventuels manquements à l’hôpital de Chambéry.


Source : lequotidiendupharmacien.fr