Beauté fatale  Abonné

Publié le 11/07/2011

Une jeune femme sauvagement assassinée. Un cadavre retrouvé carbonisé dans le coffre d’une voiture… « Rien qu’une belle perdue » nous plonge dès les premières pages dans une ambiance sordide de roman noir, teintée de mélancolie. Éric Fouassier y raconte les mésaventures du commandant Gaspard Cloux, un flic parisien récemment muté à Strasbourg, qui élève seul sa fille de 8 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte