HUMEUR

Bateau fantôme  Abonné

Publié le 19/09/2013

Il y a, dans le renfouement du « Costa Concordia », les éléments d’une tragédie qui devrait inspirer les dramaturges : un paquebot qui n’a cessé d’agoniser pendant un an et demi, mais auquel des ingénieurs inventifs ont en quelque sorte insufflé assez de vie pour qu’il parte vers son cimetière ; le souvenir des victimes ; la dévastation dans les entrailles du navire ; le soulagement des habitants de l’île du Giglio, qui souffraient de voir l’épave s’incruster dans le paysage ; le coût exorbitant de l’opération pour débarrasser la côte toscane de cette énorme cicatrice ; et la folie des hom

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte