Avis d'experts  Abonné

Publié le 26/06/2017

Les experts hésitent entre protéger les bébés et les jeunes enfants des aliments allergènes ou au contraire, les exposer à ces aliments très tôt afin que leur corps s’habitue à tolérer l’allergène. Des études ont montré, ces dix dernières années, qu'une exposition tardive après le 6e ou 10e mois est associée à un risque augmenté d'allergie. Bien qu’un débat persiste, il semble souhaitable de conseiller une diversification précoce avec la consommation d’aliments réputés allergènes comme les œufs ou le poisson.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte