Avenant 11 : Gilles Bonnefond pose l’équation du succès  Abonné

Publié le 28/11/2019

Le président de l’USPO le répète, l’honoraire à la boîte plombe l’économie officinale et, avec elle, le bilan de la réforme introduite par l’avenant 11. Car, rappelle-t-il en substance, « l’honoraire d’un euro à la boîte n’a pas protégé de la baisse des prix. Il fragilise même indirectement l’officine qui subit les effets de la maîtrise médicalisée ». Ainsi, souligne-t-il « nous avons perdu 102,2 millions d’unités en 20 mois, soit autant que pendant les 36 mois précédents ! »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte