LIVRES - Romans historiques

Au souffle de l’Histoire  Abonné

Publié le 10/03/2011
Un cocktail éclectique emmené par Daniel Picouly, qui découvre au lecteur un Napoléon inédit, et nous fait croiser les routes de l’écrivain Cervantès, de l’empereur Maximilien de Habsbourg, du comte du Barry, du régent Philippe de Chartres, de l’hérétique Giordano Bruno et du bouffon Triboulet.

– Maximilien, un empereur sacrifié

Le héros de « Tempête sur le Mexique » (1), le nouvel opus de Michel Peyramaure – couronné du prix de la société des gens de lettres et du prix Alexandre Dumas pour l’ensemble de son œuvre, riche de plus de 70 ouvrages de toutes sortes – est un bien triste sire. Maximilien de Habsbourg, frère de l’empereur d’Autriche François-Joseph, que Napoléon III a placé à la tête du Mexique pour y instaurer un régime à la solde de la France, en lui faisant croire qu’il répondait aux aspirations du peuple, a été dupé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte