Risques encourus

Au nom de la santé publique…  Abonné

Publié le 17/06/2010

DE NOMBREUX PHARMACIENS d’officine sont aujourd’hui préoccupés par les risques encourus en termes de santé publique, en raison des obligations attachées à leur mission.

Ainsi parmi les médicaments à délivrer, certains :

1. comportent un rapport bénéfices/risques jugé défavorable par des services de pharmacovigilance (exemples anciens du rofecoxib, du benfluorex, de la sibutramine, pour lesquels il a fallu plusieurs mois avant une décision de retrait du marché) Pourquoi une telle lenteur dans ces prises de décision ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte