Le trafic aérien paralysé

Au-dessous du volcan  Abonné

Publié le 19/04/2010
Le volcan qui empoisonne la vie de millions d’Européens a un nom imprononçable et à n’écrire qu’une fois : Eyjafjallajökull. Quoi de plus banal qu’une éruption volcanique ? Celle-ci semble servir à une réflexion sur la relation entre l’humanité et la nature.
Parti d'Islande, le nuage a atteint la Russie

Parti d'Islande, le nuage a atteint la Russie
Crédit photo : AFP

LES CENDRES vomies par le volcan sont capables de détruire les turbines des avions, elles peuvent avoir des conséquences pour la santé des humains, en particulier ceux qui souffrent d’allergies ou de maladies pulmonaires. Le nuage qui s’étend sur le nord de l’Europe, de l’Islande à la Russie a surtout réussi à plonger dans le chaos le transport aérien en Europe du Nord et transatlantique. On a fermé les aéroports. Des dizaines de milliers de personnes sont restés sans recours contre la catastrophe, notamment les voyageurs nombreux des lignes entre les États-Unis et l’Europe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte