Histoires de santé

Asibi vs français : la saga antiamarile  Abonné

Par
Publié le 05/10/2017
Hideyo Noguchi (1876-1928)

Hideyo Noguchi (1876-1928)
Crédit photo : DR

L’ouverture du canal du Panama en 1912 pouvant exposer des populations nouvelles à une infection par la fièvre jaune - favorisée par les transports maritimes -, la Fondation Rockefeller dépêcha en 1918 une équipe en Équateur pour y évaluer l’endémicité de la maladie. Parmi ses membres, le microbiologiste japonais Hideyo Noguchi (1876-1928) crut que la fièvre était induite par un spirochète isolé du foie de certaines victimes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte