Aromathérapie et homéopathie, une affaire de concentration.  Abonné

Par
Publié le 24/04/2017

Dans son « traité pratique de phytothérapie » (édition Grancher), le Docteur Morel détaille une notion fondamentale, l'équivalence galénique. Celle-ci permet d'établir une comparaison entre les produits issus du végétal à partir de leur concentration en principes actifs. En fait, le végétal est un dénominateur commun entre les différentes thérapeutiques mais selon qu'il s'agit d'homéopathie, de phytothérapie, d'aromathérapie ou d'allopathie (molécules purifiées), la concentration en principes actifs varie largement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte