Antalgiques et grossesse  Abonné

Par
Publié le 06/11/2017

- Antalgiques de palier 1 (non opiacés) : on doit préférer le paracétamol, quel que soit le terme de la grossesse. L’aspirine peut être utilisée ponctuellement pendant les 5 premiers mois (au-delà, l’aspirine au-dessus de 500 mg/j est formellement contre-indiquée jusqu’à l’accouchement). Tous les AINS sont contre-indiqués à partir du 5e mois révolu de grossesse.

- Antalgiques de palier 2 (opioïdes faibles) : on doit préférer la codéine, quel que soit le terme de la grossesse. En cas d’inefficacité, on peut recourir au tramadol.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte