Dépakine

Annulation d’une condamnation de Sanofi  Abonné

Publié le 02/12/2019

La Cour de cassation a annulé, le 27 novembre, la condamnation de Sanofi à payer plus de trois millions d'euros à une famille dont la mère prenait l'antiépileptique Dépakine et dont l'enfant est né avec un lourd handicap. À l’issue de cette décision de justice, Sanofi a indiqué avoir « toujours fait preuve de transparence, alerté les autorités et sollicité à plusieurs reprises des modifications des documents d'information à destination des patients et des professionnels de santé sur le valproate de sodium ». Pour la famille, c’est un retour à la case départ.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte