Alzheimer : une meilleure hygiène de vie réduirait le nombre de malades

Par
Publié le 15/07/2014

Crédit photo : S. TOUBON

Selon une étude de l’université de Cambridge, une meilleure hygiène de vie permettrait de réduire le nombre de cas dans la maladie d’Alzheimer. L’étude, publiée dans « The Lancet Neurology », s’est penchée sur sept facteurs de risques avérés de la pathologie : diabète, hypertension, obésité, inactivité physique, dépression, tabagisme et faible niveau d’éducation. Elle montre qu’en diminuant chacun de ces facteurs de 10 %, il est possible de réduire l’étendue d’Alzheimer de 8,5 % d’ici à 2050. Pour autant ces facteurs de risques se recoupent puisque le diabète, l’hypertension et l’obésité sont liés à l’inactivité physique et influencés par le niveau d’éducation. Pour le Pr Carol Brayne, qui a dirigé l’étude, « bien qu’il n’y ait pas un seul moyen d’éviter la démence, nous serions capables de réduire les risques d’en être victimes lorsqu’on est âgé (…) Si l’on s’attaque simplement à l’inactivité physique, on pourrait réduire les niveaux d’obésité, d’hypertension, de diabète et éviter la démence à certaines personnes, tout en leur procurant une meilleure santé en tant que seniors ».


Source : lequotidiendupharmacien.fr