Allergie alimentaire  Abonné

Publié le 21/03/2019

Le terme d’allergie alimentaire est en fait un terme restrictif qui comprend de façon sous-entendue les effets immunoallergiques, mais aussi les effets toxiques ou métaboliques induits par l’alimentation. En termes de fréquence, on estime que l’allergie alimentaire s’observe dans 39 à 80 % des cas de dermatite atopique de l’enfant. L’intérêt de l’éviction ciblée n’est aujourd’hui plus à démontrer. On ne négligera pas, pour autant, le rôle des facteurs d’environnement dans le déclenchement des poussées.

Chez le nourrisson de moins de 6 mois :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte