ALD : pas de réforme prévue, assure le gouvernement

Par
Publié le 20/04/2015

C’est une note de Bercy qui a mis le feu aux poudres vendredi dernier. Ou plus exactement sa médiatisation par « Le Figaro » le même jour. L’idée n’est pas nouvelle : la direction générale du Trésor préconise la suppression du dispositif des affections longue durée (ALD), qu’elle estime inéquitable et dispendieux. À la place, les hauts fonctionnaires proposent « un dispositif qui fixerait la participation de l’assurance-maladie en fonction du niveau de dépense du patient ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)