Ajout brève  Abonné

Publié le 14/04/2009

Selon l’Union, l’officine est la seule à avoir fait des efforts pour permettre une baisse des prix publics d’environ 2 %, « baisse qui aurait été plus importante sans les hausses constatées au niveau fabricant ».

De son côté, l’AFIPA indique que le libre accès en officine a connu un « démarrage positif qui profitera aux patients ». Elle estime que les premiers éléments de l’observatoire des prix, mis en place par les industriels et les syndicats de pharmaciens (l’USPO et l’UNPF ont créé leur propre observatoire, NDLR), montrent une baisse réelle des prix de 2 à 3 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte