Droit de la concurrence et déontologie

Affichage vitrine : quels droits ?  Abonné

Publié le 29/03/2012

LORS des procédures récentes qui ont opposé à Colmar Leclerc à deux groupements de pharmaciens et un syndicat, ce grand distributeur a prétendu qu’il n’existe pas de réelle concurrence entre officines pour justifier sa publicité en vue de vendre des médicaments non remboursés. À tort, certes, mais attention, en matière d’affichage vitrines, les décisions des Conseils de l’Ordre peuvent constituer une entorse aux règles de concurrence. Avertissement, blâme, interdiction temporaire d’exercer, les sanctions sont légion.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte