Vol

Accuser injustement un salarié lui donne droit à réparation  Abonné

Publié le 05/04/2018

Un employeur soupçonnait un employé de vol. Convaincu de la malveillance de son collaborateur, il le licencie pour faute grave et en parallèle il dépose plainte. Le salarié décide de saisir les tribunaux et il obtient gain de cause. Selon les juges, le fait d’avoir accusé le salarié de vol alors que ce motif n’était pas établi, et d’avoir en outre déposé plainte, caractérisait un licenciement abusif ouvrant droit à une indemnité spécifique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte