9 pharmaciens sur 10 insatisfaits du gouvernement  Abonné

Publié le 10/03/2011

Les élections cantonales des 20 et 27 mars prochains ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices pour les candidats présentés par l’UMP. L’électorat pharmacien, notamment, semble s’être complètement coupé de la majorité présidentielle. Selon le dernier baromètre réalisé par la société Call Medi Call pour « le Quotidien », les officinaux jugent en effet très sévèrement l’action gouvernementale en matière de pharmacie. Plus de 93 % des titulaires interrogés se déclarent « insatisfaits » de la politique menée par le gouvernement dans leur secteur d’activité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte