8 titulaires sur 10 pour la levée de l’interdiction  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 01/12/2016

Près de 8 pharmaciens sur 10 (76 %) souhaitent la remise en cause de l’interdiction de la rétrocession, selon notre sondage réalisé sur le quotidiendupharmacien.fr. Pour notre confrère Philippe, la rétrocession est une bonne chose, car elle favorise « ceux qui se bougent pour leurs clients, et obtiennent la même chose que les gros ». Mais, rétorque Sylvie, « légaliser les rétrocessions favorise aussi les gros qui ont plusieurs structures en SEL, et qui pourraient aussi s'organiser ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte