Communication vers le grand public

7 pharmaciens sur 10 veulent que ça bouge  Abonné

Publié le 20/05/2010
L’Ordre des pharmaciens a engagé il y a quelques mois une réflexion sur l’évolution des règles de communication pour les officines. Une attente des groupements, dont certains sont actuellement sous le coup de procédures judiciaires pour des campagnes suspectées d’être contraire à la déontologie. Mais aussi d’une très large majorité d’officinaux, selon une enquête Call Medi Call pour « le Quotidien ».
Une adaptation de la réglementation jugée nécessaire à l'ère de la communication

Une adaptation de la réglementation jugée nécessaire à l'ère de la communication
Crédit photo : afp

A woman walks in front of a wall of TV monitors at the Mediametrie head-office, an inter...

A woman walks in front of a wall of TV monitors at the Mediametrie head-office, an inter...
Crédit photo : AFP

A woman walks in front of a wall of TV monitors at the Mediametrie head-office, an inter...

A woman walks in front of a wall of TV monitors at the Mediametrie head-office, an inter...
Crédit photo : AFP

COMMENT faire évoluer la communication des officines vers les patients ? Une réflexion est en cours depuis l’automne dernier. Un groupe de travail a même été récemment mis en place par l’Ordre des pharmaciens. Constitué d’une bonne demi-douzaine de groupements, celui-ci devrait présenter ses premières propositions dans les prochaines semaines. « Nous avons lancé des actions contre les groupements devant les tribunaux, mais nous avons aussi souhaité les rencontrer, rappelle Isabelle Adenot.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte