321 pharmaciens morts pour la France  Abonné

Publié le 08/11/2018

Crédit photo : dr

En 1922, la Fédération des sociétés pharmaceutiques et la faculté de pharmacie de Paris décidèrent d’honorer les 321 pharmaciens et étudiants « morts pour la France » pendant la guerre par l’érection d’un monument et la publication d’un « livre d’or » évoquant le parcours de chacun d’entre eux. Le monument et le livre furent financés par une souscription lancée auprès de la profession. Installé dans le jardin botanique de la faculté de pharmacie, avenue de l’Observatoire, le monument, inauguré le 21 février 1926, représentait un jeune pharmacien auxiliaire mourant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte