USPO

29,3 %*  Abonné

Publié le 10/01/2011

Pour quelques dixièmes de points, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) ne pourra pas signer seule une convention avec l’assurance-maladie. En effet, une convention ne peut être paraphée que par un ou plusieurs syndicats associés ayant totalisé plus de 30 % des voix. Quoi qu’il en soit, l’organisation se félicite d’avoir été portée par les officinaux deuxième force syndicale de la profession, tout en soulignant que son audience a pratiquement doublé depuis la dernière enquête de représentativité menée il y a 5 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte