Économie de l’officine

2010, une année en pente douce  Abonné

Publié le 06/01/2011
L’an dernier, les résultats économiques des officines ont malheureusement été conformes à ce que l’on pouvait redouter : un chiffre d’affaires qui progresse très peu, une marge commerciale qui s’effrite encore, et, surtout, une rentabilité très insuffisante pour de nombreux pharmaciens. Tels sont les principaux enseignements du bilan provisoire des officines en 2010 réalisé par la société Fiducial, et dont voici le détail et les analyses.
La variation annuelle du CA HT

La variation annuelle du CA HT
Crédit photo : Source Fiducial

L'évolution de l'excédent brut d'exploitation (en % du CA HT)

L'évolution de l'excédent brut d'exploitation (en % du CA HT)
Crédit photo : source Fiducial

L'évolution de la marge commerciale en % du CA HT

L'évolution de la marge commerciale en % du CA HT
Crédit photo : source Fiducial

AUTANT l’avouer d’emblée : l’année dernière, les trois principaux ratios économiques des pharmacies d’officine, à savoir la croissance de l’activité, le taux de marge commerciale après remises et la rentabilité, n’ont pas été bons. Après des résultats déjà mauvais en 2008 et 2009, notamment en termes de chiffre d’affaires, c’est donc la troisième année difficile consécutive pour les officines françaises.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte