1915 : les pharmaciens au cœur de la guerre des gaz  Abonné

Par
Publié le 20/04/2015
Le 22 avril 1915, l’armée allemande lançait en Flandres la première attaque chimique de l’histoire contre les tranchées françaises. Au-delà des pertes et de la panique provoquée par les gaz, cette nouvelle arme allait donner un rôle fondamental aux pharmaciens, tant pour protéger les soldats que pour élaborer de nouvelles substances offensives.

Tous deux passionnés par la Grande Guerre et issus de la faculté de pharmacie de Nancy, Régis Maucolot et Arnaud Lejaille ont consacré, en 1996 et en 1999, leur thèse de doctorat aux pharmaciens dans la guerre des gaz. Installé aujourd’hui en Haute-Savoie, M. Maucolot s’est surtout intéressé aux missions des pharmaciens dans les régiments du secteur de Saint-Mihiel, dont il est originaire (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte