12 000 pharmaciens contre la taxation des ventes directes

Par
Christophe Micas -
Publié le 13/12/2013

12 000 titulaires ont signé la pétition contre la nouvelle taxe de 20 % sur les ventes directes de médicaments, lancée par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) et l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF). Les deux syndicats ont déposé les 12 000 signatures au Conseil constitutionnel qui doit se prononcer ces jours-ci sur le bien-fondé de cette mesure prévue par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2014. Selon l’USPO et l’UNPF, cette disposition est contraire au principe constitutionnel de liberté d’entreprendre et de liberté contractuelle et risque, entre autres, de détériorer les conditions d’achat des officines. Les deux syndicats craignent également qu’elle entraîne une augmentation des problèmes d’approvisionnement et de ruptures de stock des médicaments, compromettant ainsi le bon accès des patients à leurs traitements.


Source : lequotidiendupharmacien.fr