Une pharmacienne allemande victime de la réglementation

12 000 euros d’amende pour une case non cochée

Par
Publié le 02/06/2014

Les Allemands, c’est bien connu, ne plaisantent pas avec les règlements : pour ne pas avoir exigé qu’une case, sur une ordonnance, ait été correctement cochée par un médecin, une pharmacienne allemande devra payer de sa poche les 12 000 euros de médicaments prescrits par ce dernier.

DEPUIS 2009, en Allemagne, certains médicaments présentant un risque tératogène ne peuvent être délivrés qu’après une mise en garde spécifique du médecin au patient, à l’image du Revlimid, utilisé dans le traitement du myélome multiple. Le praticien doit attester, en cochant d’une croix une case sur l’ordonnance, qu’il a rempli cette obligation. Il y a quelques mois, un patient déjà traité par ce médicament a présenté une ordonnance non cochée à son pharmacien, laquelle a relevé l’erreur, et appelé le médecin pour s’assurer qu’il avait tout de même informé son patient.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)