Loin des clichés, la confiance dans le médicament progresse
Brève

Loin des clichés, la confiance dans le médicament progresse

28.03.2013

Le 3e Observatoire sociétal du médicament*, mené par IPSOS pour le LEEM, montre une progression de la confiance des Français dans le médicament, qui atteint désormais les 87 %, versus 84 % en 2012 et 82 % en 2011. Un résultat « contre-intuitif », selon Brice Teinturier, directeur général délégué d’IPSOS, qui rappelle le contexte défavorable (Médiator, dispositif tiers payant contre génériques, « Le Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles et dangereux », pilules de 3e et 4e générations…) D’après lui, cette confiance repose sur l’expérience personnelle dans l’efficacité des médicaments et sur une conscience partagée qu’il s’agit de « produits actifs présentant certains risques ». Les patients s’informent de mieux en mieux, auprès de leur médecin, de leur pharmacien, en consultant les notices et en surfant sur Internet. Ils n’hésitent pas à demander une prescription particulière, voire à remettre en cause la prescription du médecin, mais ce moment de discussion est propice au processus de confiance. Les industriels bénéficient d’une bonne image auprès des Français, même s’ils sont d’abord considérés comme des « acteurs privés cherchant à faire du profit ». Les Français estiment qu’ils fournissent des médicaments de qualité et innovants, jouent un rôle essentiel dans la découverte de nouveaux traitements et sont une source d’emplois importante.

Cette étude est complétée pour la première fois par un volet consacré à l’opinion des médecins : 94 % font confiance aux médicaments. Les résultats obtenus sont relativement proches de ceux des patients, même s’ils restent particulièrement défiants face aux génériques.

* Étude grand public interrogeant 1 002 personnes, par Internet, du 21 au 30 janvier 2013, étude médecins interrogeant 503 praticiens, par téléphone, du 21 janvier au 11 février derniers.
Quotipharm.com, le 28/03/2013
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.